function downloadPDF(){ //window.open('http://presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse/25-6381/communique-de-nathalie-appere--reponse-a-une-interpellation-sur-lhebergement-durgence?mode=pdf&bprint=1'); populateIframe('http://presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse/25-6381/communique-de-nathalie-appere--reponse-a-une-interpellation-sur-lhebergement-durgence?mode=pdf&bprint=1'); //window.location.href = 'http://presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse/25-6381/communique-de-nathalie-appere--reponse-a-une-interpellation-sur-lhebergement-durgence?mode=pdf&bprint=1'; } function back(){ if (typeof document.referrer !== 'undefined' && typeof window.location !== 'undefined' && window.location instanceof Location && typeof window.location.host !== 'undefined' && document.referrer.indexOf(window.location.host) !== -1 && typeof window.history !== 'undefined' && window.history.length > 0 ){ window.history.back(); }else{ window.location.href = 'http://presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse' } } /** Lance une recherche sur le HashTag sélectionné parmi les articles de l'agenda */ var searchHashTag = function(strHashTag){ strHashTag = ( typeof strHashTag !== 'undefined' ? strHashTag : false ); if(!strHashTag){ return null; } submitForm(strHashTag); } /** Soumet le Formulaire */ var submitForm = function (strHashTag){ var searchHashTagForm = document.createElement('FORM'); searchHashTagForm.name = 'searchHashTag'; searchHashTagForm.method = 'POST'; searchHashTagForm.action = 'http://presse.metropole.rennes.fr/accueil/documents-presse/communiques-de-presse'; var inputDate = document.createElement('INPUT'); inputDate.type = 'TEXT'; inputDate.name = 'search_texte'; inputDate.value = strHashTag; searchHashTagForm.appendChild(inputDate); var bSearch = document.createElement('INPUT'); bSearch.type = 'HIDDEN'; bSearch.name = 'bS'; bSearch.value = 1; searchHashTagForm.appendChild(bSearch); var bSearch = document.createElement('INPUT'); bSearch.type = 'HIDDEN'; bSearch.name = 'bSCalendar'; bSearch.value = 0; searchHashTagForm.appendChild(bSearch); document.body.appendChild(searchHashTagForm); searchHashTagForm.submit(); };

Solidarité

Communiqué de Nathalie Appéré / réponse à une interpellation sur l'hébergement d'urgence

La Ville de Rennes, confrontée à l'insuffisance et à la saturation des dispositifs de l'État en matière d'hébergement sur son territoire, a décidé de longue date de participer activement, dans un souci humanitaire, à la prise en charge des familles. C'est ainsi qu'a été créé notamment, dès 2011, le dispositif CooRUS, pour faciliter l'hébergement d'urgence grâce à la mise à disposition de bâtiments temporairement inutilisés de notre parc immobilier.

L'engagement qu'aucune enfant ne dorme dans les rues de Rennes

En 2014, j'ai pris l'engagement qu'aucun enfant, quelle que soit sa nationalité, quel que soit son statut administratif, ne dorme dans les rues de Rennes. Cet engagement, j'y tiens particulièrement. Il répond à un impératif d'humanité, à un devoir de solidarité, et nous mettons tout en oeuvre pour le tenir.

Nous hébergeons ainsi, chaque nuit, 75 personnes au sein du dispositif CooRUS, 270 personnes dans des hôtels et 100 personnes dans des biens communaux que nous avons mis à disposition de ces familles. Au total, ce sont près de 450 personnes, essentiellement migrantes, que la Ville de Rennes prend en charge quotidiennement et directement, en lieu et place des dispositifs d'hébergement d'urgence de l'État. S'y ajoute l'ensemble des dispositifs associatifs que nous soutenons.

Le collectif inter-organisations de soutien aux personnes exilées nous a alertés, en juillet dernier, de la décision de l'État de durcir les critères de prise en charge par le 115, par l'instauration de procédures de recensement et d'évaluation des personnes en fonction de leur nationalité et de leur statut administratif. Il s'agit d'une décision unilatérale, dont nous n'avons pas été informés. Ces nouveaux critères, conjugués à l'arrivée de nouvelles personnes sur le territoire rennais, ont conduit à la saturation de notre dispositif.

Depuis un mois, un collectif de soutien aux sans-papiers a installé 110 personnes dans un immeuble appartenant à Archipel Habitat, dans le quartier du Blosne. Ce bâtiment étant destiné à l'association Coallia pour la création de places de CADA, j'ai demandé à ce que soit trouvée une solution conventionnelle pour y maintenir ces familles dans l'attente des travaux.

Dans le même temps, les associations membres du collectif inter-organisations, avec lesquelles nous travaillons en partenariat étroit, nous signalent, chaque jour, de nouvelles familles sans solution pérenne. Cette situation m'est intolérable. Votre cri d'alarme, je l'entends et je le partage. Nos services sont pleinement mobilisés pour trouver des solutions d'hébergement pour ces familles. Mais cela ne suffit plus.

Dans le cadre d'une opération de renouvellement urbain à Maurepas-Patton, nous travaillons, comme nous l'avons indiqué lors de nombreuses rencontres, à la mise à disposition de nouveaux logements en nombre conséquent pour faire face à la saturation des capacités hôtelières. Tout est mis en oeuvre pour que ces nouvelles places soient ouvertes dans les prochains jours.

Soutien au projet de création d'un centre d'hébergement d'urgence inconditionnel

Par ailleurs, je soutiens activement et sans ambiguïté, auprès des services de l'État, le projet de création d'un centre d'hébergement d'urgence inconditionnel permettant la mise à l'abri des familles qui ne peuvent être hébergées dans les structures existantes.

Le gouvernement ayant annoncé, il y a quelques semaines, la création de 14 000 places d'hébergement d'urgence supplémentaires, j'appelle de mes voeux un travail en partenariat avec la préfecture sur ce dispositif. J'ai alerté notre nouvelle préfète à ce sujet avant même sa prise de fonction, et je la rencontrerai à nouveau cette semaine. J'ai fait des propositions concrètes de contribution de la Ville de Rennes pour cette création.

Je sais l'engagement des collectifs et des associations, face à ces situations de détresse. Je veux les en remercier et leur rappeler qu'ils peuvent compter sur mon engagement et mon soutien.

Nathalie Appéré

Maire de Rennes

Partager ce document

Communiqué de presse

lundi 03 décembre 2018

Ville de Rennes / Rennes Métropole

Antoine Blanchet
06.48.24.20.20

Contacter le service presse